Exploration de la douleur

Yaël Lévy, Economiste de la Santé

Yaël Lévy est économiste de la santé et ingénieure en traitement et analyse de bases de données dans les sciences humaines et sociales au CNRS.

Formation universitaire

En 1994, elle obtient une maîtrise en économie d’entreprise, puis son DEA « Monnaie et finance » à Paris X (Nanterre). Elle présente sa thèse « Les équipes hospitalières de soins palliatifs dans le processus de rationalisation des soins – Entre engagement idéologique et contraintes financières » et obtient le doctorat en Santé publique de l‘université Paris XI.

Parcours professionnel

Elle commence son parcours comme chargée d’étude au Centre de recherche en gestion à l’Ecole polytechnique (CRG), de janvier 1994 à 1995. Créé en 1972, le CRG met en œuvre, pour les entreprises, de nouveaux supports de gestion et de nouveaux modèles théoriques d’organisation. Il inclut dans sa recherche le système de santé et la gestion hospitalière. Un Programme de Médicalisation du Système d’Information (PMSI) contribue à cette entreprise. C’est dans le cadre de ce PMSI que Yaël Tibi-Lévy entreprendra au CRG (1994) l’étude sur « la nouvelle mesure β de l’indice de coûts relatifs (ICR) en anesthésie et en imagerie », l’étude sur « la simulation des erreurs de groupage sur le budget » (1994-1995). Elle se joint ensuite au Groupe IMAGE (Information Médicale et Aide à la Gestion des Etablissements) sous la responsabilité de Gérard de Pouvourville du CNRS, groupe issu de l’Ecole Nationale de Santé Publique (1995-2000). Associé au CRG, ce laboratoire est constitué de chercheurs, médecins praticiens hospitaliers. Une « étude nationale des coûts par activité médicale » (1995-1996) est diligentée par le Ministère du Travail et des affaires Sociales, à laquelle est associée Yaël Tibi-Lévy. Elle travaille en particulier sur « Le coût des médicaments » et « La charge en soins infirmiers ». Yaël Tibi-Lévy est sollicitée pour une étude multicentrique randomisée sur « la Pyélonéphrite non compliquée de la femme, traitement ambulatoire Vs hospitalisation», dont l’objectif est de comparer économiquement ces deux modes de prise en charge (1995-1997).

Le Groupe Image collabore aussi avec le laboratoire Glaxo. Yaël Tibi-Lévy prendra en charge une étude permettant d’évaluer le bénéfice d’un anesthésiant plus onéreux, le Remifentanyl mais plus efficace, induisant un gain de temps dans l’occupation des salles de réveil, répercuté en réduction d’heures de travail pour le personnel soignant.

De 2000 à 2004, elle se joint au Centre de recherche en économie et gestion appliquées à la santé (CREGAS) du CNRS auquel elle s’affilie en 2002. Elle répond à l’appel d’offres de la Fondation de France sur l’étude « soins palliatifs, prise en charge hospitalière de patients nécessitant des soins palliatifs, de l’évaluation de l’activité à la valorisation des ressources mobilisées».

Sa thèse portera sur ce sujet.

En janvier 2005, elle rejoint le Centre de Recherche Médecine Santé, Science et Société (CERMES), toujours en tant qu’ingénieure d’étude en économie de la santé CNRS, où elle travaille encore aujourd’hui.

En collaboration avec différents chercheurs, Yaël Tibi-Lévy y poursuit actuellement sa carrière sur des travaux en lien avec la pratique de soins palliatifs en milieu hospitalier ; la maladie d’Alzheimer ; sur les caractéristiques socio-démographiques, socio-médicales et thérapeutiques des personnes ayant consulté le Centre de Mémoire ; sur les enfants dits « agités » et enfin sur les spécificités et le parcours migratoire des usagers russophones de drogues, suivis en centre de sevrage à Paris, avec exploitation d’une base de données et d’un corpus d’entretien.

Elle a aussi participé à l’enseignement en DESS « Economie et gestion de la santé » à l’université Paris IX (Dauphine), à l’Ecole d’été de santé publique créée par l’Inserm au Kremlin-Bicêtre, à l’université René Descartes sur l’ Evaluation de la santé et l’Imagerie Médicale et à l’université Léonard de Vinci sur les Méthodes pratiques d’évaluation médicale et économique..

Présentation du fonds

Le fonds recouvre la production de Yaël Lévy des années 1994 à 2002 du CRG au CREGAS en tant qu’économiste de la santé (1994-2002).

Il est constitué d’études d’analyses économiques demandées par le Ministère de la Santé dans le cadre de la Mission « Projet de Médicalisation du Système Information » (PMSI), la France souhaitant informatiser ses données de santé pour faciliter l’homogénéisation des pratiques. Les premières d’entre elles testent la fiabilité et la pertinence des « outils de calcul » utilisés dans les hôpitaux, la pertinence des nomenclatures des actes médicaux, par exemple, pour les adapter à l’outil informatique. C’est le cas des études « Effet d’échelle en milieu hospitalier », ou «L’Indice de coût relatif (ICR) β en coût horaire au bloc sous anesthésie », ou encore « L’ICR en imagerie ».

Le fonds Yaël Tibi-Lévy, cote Inserm 1721, contient aussi deux études multicentriques d’envergure. La première pour l’APHP : « Etude de la pyélonéphrite aigüe non compliquée de la femme, traitement ambulatoire vs hospitalisation». Yaël Tibi Lévy a pour mission de démontrer la supériorité du coût des soins à l’hôpital sur les soins à domicile, au moyen de calculs statistiques.

La deuxième,  pour la Fondation de France : « Soins palliatifs, prise en charge hospitalière de patients nécessitant des soins palliatifs, de l’évaluation de l’activité à la valorisation des ressources mobilisées» et en partenariat avec la SFAP.  Le propos est « d’élaborer une typologie médico-économique des patients pris en charge et initier une réflexion sur les pratiques observées en soin palliatif » (Yaël Tibi-Lévy «Soins palliatifs et PMSI », 10/04/02). Les données de cette étude  ont été exploitées sur une base informatique créée à cet effet, le CODAP (le Cahier d’Observation Descriptif de l’Activité Palliative), sous le contrôle d’une commission de douze experts, professionnels des soins palliatifs, médecins pour la majorité d’entre eux.

Le fonds contient également quelques études demandées par le laboratoire Glaxo et quelques documents en lien avec les cours donnés par Yaël Tibi-Lévy ainsi qu’un mémoire de DEA .

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *